Un oreiller traversa à nouveau la salle (Julie)

Un oreiller traversa à nouveau la salle. Excédée, elle n’avait pas trouvé d’autres alternatives pour expulser sa frustration. Elle avait fait le geste de total manque de confiance dans un couple : elle avait fouillé dans le téléphone de son copain. Mais elle ne regrettait en rien son geste puisqu’elle avait découvert avec effroi, des échanges douteux avec sa collègue. Elle avait réfléchit toute la journée sur la réaction à adopter. Lorsqu’elle se décida enfin, son choix fut irréversible. Elle attendit patiemment sur le canapé toute la journée son retour. Le soir, elle lui annonçait son départ. Le bateau passait à 21h, elle allait le prendre – et ainsi tout serait fini. Cinq ans de vie commune partie en fumée en une seule journée. Elle était en pleine mer à présent, tellement perdue dans sa peine, qu’elle ne faisait même pas attention au magnifique paysage pleins de verdure qui s’offrait devant ses yeux. C’était fini, elle ne le reverrait plus jamais. 

Julie Courgnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *