Terrine (OuLiPo) (Julie)

Je me suis soudainement retrouvée dans le noir, privée de la vue, 
Me retrouvant à l’aide du toucher, 
Sans utilité de mon odorat,

Qui peut bien se retrouver dans le noir avec son odorat ? 
Rien n’équivaut à la vue, 
Pas même le toucher. 

Je réussis finalement à trouver le lit, après avoir tout touché, 
Reconnaissant une vague odeur familière plus par habitude que par odorat, 
Et discernant une masse dans cette sombre vue. 

Julie Courgnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *