Le fleuve tranquille danse, immobile (Pantoum) (Gilles)

Le fleuve tranquille danse, immobile
L’immensité est irradiée et tortueuse
La fragrance rouge orangé scintille sur l’eau,
La cascade cristalline et minérale
L’immensité est irradiée et tortueuse
dans les remous d’un bonheur renaissant
La cascade cristalline et minérale
couve ton corps immergé et rassasié
Dans les remous d’un bonheur renaissant
Tu as traversé la folie de ce monde
qui couve ton corps immergé et rassasié
Plus profond tu désires t’enfoncer
Tu as traversé la folie de ce monde
Parfois immonde, parfois féconde
Plus profond tu désires t’enfoncer
Franchir les seuils où tu te recueilles
Parfois immonde, parfois féconde
Tu poursuis avec rigueur ton bonheur
Franchir les seuils où tu te recueilles
où tu disparais pour renaître sur l’autre rive
Du fleuve.

Gilles Donada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *