JF

J’aime les gens qui (en hommage à Anne Sylvestre)

J’aime les gens qui doutentJ’aime les gens qui rientJ’aime les gens qui marchentJ’aime les gens qui dansentJ’aime les gens qui sourientJ’aime les gens qui cavalcadentJ’aime les gens qui lisentJ’aime les gens qui philosophentJ’aime les gens qui partagentJ’aime les gens qui écriventJ’aime les gens qui chantentJ’aime les gens qui initientJ’aime les gens qui frétillentJ’aime les gens qui furtiventJ’aime les gens qui paressentJ’aime les gens qui réfléchissentJ’aime les gens qui regardent Céline J’aime les gens qui cherchentJ’aime …

J’aime les gens qui (en hommage à Anne Sylvestre) Lire la suite »

Dialogues épistolaires (2)

Comment fais-tu pour faire la sieste tous les jours  ? Mais ce n’est pas vrai, je ne la fait pas !Comment fais-tu pour partir en montagne ? Je ne me renseigne jamais sur les difficultés ni le dénivelé.Comment fais-tu pour faire 60 km en vélo ? Je ne regarde pas la carte.Comment fais-tu pour organiser un reportage photo demain jeudi ? Pas de réponse.Comment fais-tu pour rire encore ? Pas de réponse.Comment fais-tu pour garder la face ? Je fais comme …

Dialogues épistolaires (2) Lire la suite »

Dialogues épistolaires

Pourquoi le temps triste m’inspire pour écrire ? Parce qu’il détriste, le temps triste.Pourquoi le silence qui règne dehors est angoissant ?Parce que tu aimes le bruit de la ville et des conversations de café.Pourquoi notre horizon se referme , les projets s’amenuisent , le temps file ?Parce que nos corps sont confinés.Pourquoi c’était il y a une éternité, la dernière fois que l’on s’est réuni ?Parce que nous n’avons pas osé prendre nos vélo-chevaux …

Dialogues épistolaires Lire la suite »

Ne parle plus (J.F)

Ne parle plus. Arrête tes salades. J’ai compris. Tu regrettes. Tu reviens. Tant mieux. Tu m’as manqué. Tu sais bien comme je suis. Imagine ce à quoi j’ai ressemblé quand tu n’étais pas là. Viens près de moi, ne fait pas semblant d’hésiter. Allonge-toi. Mets tes deux mains sur mes deux mains étendues, je veux sentir vivre tes doigts. Je veux sentir vivre ton visage, ton corps. Regarde-moi. Comme ça. Pas la peine de parler. …

Ne parle plus (J.F) Lire la suite »